D’Angelo en concert : la bête de scène

D’Angelo en concert : la bête de scène

Autre concert, autre ambiance. Le samedi 7 mars s’achevait la tournée européenne « The Second Coming Tour » de D’Angelo à Bruxelles. N’ayant entendu que du bien de ses deux précédentes tournées malgré l’absence de nouvel album, la sortie par surprise de Black Messiah en fin d’année dernière n’a pas mis longtemps à me persuader d’aller applaudir celui qui s’était tant fait attendre…

D’Angelo – The Second Coming Tour

Applaudir ? Oui, bien entendu, mais pas seulement. Dès les premières notes de musique, la foule était véritablement en transe. Il faut dire que le côté plus rock et psychédélique de Black Messiah ont contribué à rendre le spectacle véritablement électrisant. D’entrée, Prayer et 1000 Death donnent le ton. Joués dans l’obscurité, ces titres, déjà puissants en version studio, sont tout simplement phénoménaux et ne tardent pas à convaincre tout le monde.

Sur ces chansons par exemple, ou sur d’autres piochées dans le dernier album, le concert faisait presque penser à un concert de Hard Rock (l’image que j’en ai, du moins) tellement l’ambiance était survoltée et les productions secouantes, décoiffantes, ou peu importe le terme ringard que l’on emploie. Un véritable bordel sonore (comme sur quelques pistes de l’album) mais un bordel maîtrisé et délicieusement groovy. Jusque dans son attitude, D’ fut un hôte exemplaire, accompagnant le public et les musiciens à le suivre dans toutes ses extravagances.

D’Angelo and The Vanguard

Si le maître de cérémonie n’a laissé aucun répit au public, il n’en n’a pas non plus laissé un seul aux « Vanguard ». Enchaînant les jams funkys tous plus longs les uns que les autres, il aura permis à Jesse Johnson, Chris DavePino Palladino ou Isaiah Sharkey de briller et de délivrer de vrais beaux moments de musique (Sugah Daddy, The Charade, Chicken Grease). L’épatante choriste Kendra Foster est également à saluer, tirant elle aussi le show vers le haut avec son énergie débordante et son sens du spectacle.

Mais revenons à D’Angelo cinq minutes et à cette fougue, ce sens du show, ce groove et cette sensualité. Dans un concert haletant de 190 minutes (rappelons-le), il a parfaitement su doser le côté plus « Princier » et brut du dernier album, avec d’autres titres plus Soul et Smoothies tels que Left & Right ou encore le fameux Untitled (How Does It Feel), qui n’a rien perdu de son pouvoir ravageur sur ces dames. C’est d’ailleurs sur la version « extended » de cette chanson que s’est achevée le concert, avec une sortie extrêmement classe.

Chacun leur tour, les membres de la troupe quittent la scène, laissant le natif de Richmond seul, au piano, avant que lui-même ne retourne dans l’ombre. Comme une sorte de clin d’œil à cette décennie passée, finalement…


(Vidéo extraite du concert à Amsterdam le 3 mars)

D’Angelo : tracklisting du concert à Bruxelles

  • Prayer
  • 1000 DeathsD'Angelo Second Coming Tour
  • Ain’t That Easy
  • Vanguard Theme
  • Feel Like Makin’ Love
  • Really Love
  • One Mo’ Gin
  • Brown Sugar/Four Play
  • The Charade
  • Sugah Daddy
  • Back to the Future
  • Left & Right
  • Chicken Grease
  • Till it’s Done (tutu)
  • Untitled (How Does it Feel)

Aucun commentaire

Poster un commentaire